Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
ENS Louis-Lumière - La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France)
Téléphone
01 86 67 00 01

METRO

  • Ligne 13 - carrefour Pleyel (sortie 2 Cap Ampère) – distance de l’Ecole – 5 minutes

 

RER

  • RER D - Stade de France - puis bus 139, arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1 km)
  • RER B - La Plaine Stade de France - puis bus 139 (arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1,5 km)
  • RER C - Saint-Ouen - puis bus 139 ou 274 (distance de l’Ecole : 2 km)

 

EN VOITURE

  • Depuis l’A86, prendre la sortie 8b.
  • Depuis le périphérique, sortir à Porte de Saint-Ouen ou Porte de Clignancourt.

 

Bandeau Recherche Projets ENS Louis-Lumière

Journée Professionnelle : L'IMF : Un pas vers une dématérialisation totale ?

Nouveau format de master IMF (Interoperable Master Format).
Christian Guillon ENS Louis-Lumière
Présentation de la journée

L’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière a organisé le 11 mars 2015 une journée professionnelle d’information et d’échange autour du nouveau format de master IMF (Interoperable Master Format).

Le format IMF a été initié par les grands studios américains pour répondre à leurs besoins. En effet, dans le contexte de l’explosion des productions numériques et du nombre de versions différentes nécessaires (sous-titres, doublages, formats requis pour diffusion salle, télévision ou web…), l’industrie du cinéma et de la télévision est confrontée à de fortes problématiques pour stocker, gérer et échanger cet amas de données. Le format IMF, unique et interchangeable, se propose de résoudre ce problème.

Basé sur le standard du cinéma digital (DCP), l’IMF est un master final de haute qualité, qui contient les images, les bandes son, ou les sous-titres, et des métadonnées (données techniques et informations de lecture), et dont le but est clairement destiné aux échanges B to B : depuis les ayants-droits et producteurs aux prestataires de services, jusqu’aux distributeurs et aux acteurs multi-écrans : exploitants de salles, chaînes de télévision, distribution web (ex. Netflix), VOD, mobiles...

Programme de la journée

La journée a commencé par une conférence animée par Laurence Stoll et Dan Tatut de la société Marquise Technologies. Laurence Stoll a présenté l’historique du format, ses spécificités et ses fonctionnalités. L’intervention de Dan Tatut a permis d’entrer dans les caractéristiques techniques et d’étudier l’élasticité du format. Hans-Nikolas Locher coordinateur du groupe de travail de la CST RT21, a présenté les travaux du groupe qui vise à spécifier les critères qualitatifs de la numérisation d’un programme en format IMF. Pierre-Anthony Lemieux, un des rédacteurs de la norme, a restitué le travail de normalisation effectué par la SMPTE (Society of motion picture & televisions engineers) et présenté la façon dont de nouvelles applications pouvaient être intégrées à ce format ouvert

En fin de journée, une table ronde modérée par Christian Guillon (Superviseur VFX et enseignant à l’ENS Louis-Lumière) a rassemblé Xavier Brachet (Mikros Image), Thierry Beaumel (Eclair Group), Jean-Christophe Coin (VDM), Philippe Gerrier (INA), Matthieu Parmentier (France Télévisions). Cet échange avec des acteurs avérés ou potentiels a permis d’avoir un aperçu de l’intégration de ce format dans le paysage audiovisuel et cinématographique français et d’aborder les questions matérielle et économique.

Cette journée a confirmé l’intérêt pour cette innovation dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel, à chaque extrémité de la chaîne de production. La mise en oeuvre de cette technologie évolue constamment, et depuis la conférence, plusieurs laboratoires français ont mis en pratique ce format.

Focus : Journée professionnelle

Des Journée professionnelles ou Workshops sont régulièrement organisés avec des partenaires professionnels sur des problématiques techniques professionnelles émergeantes. L’Ecole devient alors un espace « neutre », à la différence de salons promotionnels, où professionnels, entreprises, étudiants et enseignants approfondissent leurs connaissances et échangent à propos d’innovations technologiques sur le point d’être adoptées par les pratiques professionnelles.