Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
ENS Louis-Lumière - La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France)
Téléphone
01 86 67 00 01

METRO

  • Ligne 13 - carrefour Pleyel (sortie 2 Cap Ampère) – distance de l’Ecole – 5 minutes

 

RER

  • RER D - Stade de France - puis bus 139, arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1 km)
  • RER B - La Plaine Stade de France - puis bus 139 (arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1,5 km)
  • RER C - Saint-Ouen - puis bus 139 ou 274 (distance de l’Ecole : 2 km)

 

EN VOITURE

  • Depuis l’A86, prendre la sortie 8b.
  • Depuis le périphérique, sortir à Porte de Saint-Ouen ou Porte de Clignancourt.

 

Le plan séquence, une esthétique de l'immersion

Date :
2016
Auteur :
Simon Bonanni
Directeur(s) de mémoire :
Giusy Pisano
Cinéma
Résumé

Le plan-séquence, figure de style cinématographique par excellence, est ancien comme le cinéma. Il semble complexe à catégoriser, dans le panel des outils de mise en scène. Essence du réalisme, révélateur de l'artifice cinématographique ou bien pourvoyeur d'immersion, ses potentialités sont diverses voire contradictoires. Marque de fabrique pour certains cinéastes, segment isolé et condensateur de tension pour d'autres, l'ambiguïté qu'entretient le plan-séquence avec la réalité qu'il tente de représenter interroge la manière que nous avons de le percevoir. La continuité spatio-temporelle met en avant un autre rapport au temps, le rendant visible, et ce refus de morceler l'événement, rapproche son esthétique de la vision humaine. La place particulière que le plan-séquence occupe dans un pan du paysage cinématographique actuel, mais aussi son lien aux autres médias tels la télévision et le jeu vidéo, nous conduisent à l'analyser sous ses différentes formes, et d'aller voir de quelle manière il parvient à véhiculer l'immersion.

 

Mots-clés : Plan-séquence / Plan long / Continuité / Temps / Espace / Réel / Réalisme / Montage / Mouvement / Immersion.

Abstract

The long take, or sequence shot, is an iconic and purely cinematic device, as old as cinema itself. Among the directing tools, this one seems complex to categorize. Essence of realism, device-revealer or immersion-provider, its potentialities are various and contradictory. Used by some filmmakers as a trademark, or, by some others, as an isolated, tension-condenser, portion of the film, the special connection that bounds the long take to reality questions our way to perceive it. Continuity of space and brings up a different way to feel time, and by refusing editing, the long take aesthetics gets close to the human vision. Its peculiar position in today's film landscape, but also its link to other medias such as television or video games, lead us to analyze the different forms of this way of filming, and to see how it manages to convey immersion.

 

Keywords : Sequence Shot / Long Take / Tracking Shot / Continuity / Time / Space / Reality / Realism / Editing / Movement / Immersion.