Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France) / Tel : 01 84 67 00 01
Téléphone
01 86 67 00 01

Cycle de projections : le film "L'amour debout" (sortie nationale le 30 janvier 2019)

Dans le cadre de son cycle de projections, l'École invite régulièrement de jeunes cinéastes à présenter leur travaux.

 

Inscription par mail à invitation@ens-louis-lumiere.fr

 

Synopsis :

 

Martin, dans un dernier espoir, vient retrouver Léa à Paris. Ils ont tous deux vingt-cinq ans et ont vécu ensemble leur première histoire d’amour. Désormais, chacun s’emploie à construire sa vie d’adulte.

 

affiche zoom

 

À propos du film (par les réalisateurs de l'ACID) :

 

Cette histoire pourrait se dérouler dans un roman de Balzac. Cette fois, les Illusions perdues sont celles de Martin et Léa, deux jeunes provinciaux qui viennent de se séparer et qui montent à Paris pour se trouver une place. Mais comment se reconstruire après l’échec du premier amour ? Et que signifie entrer de plain-pied dans le monde adulte ? A l’intérieur de soi, il y a aussi un être mystérieux que l’on ne connaît pas.

Martin et Léa ne sont pas des héros modernes. Il y a en eux quelque chose de romantique, qui résiste à l’air du temps, à son obsession de réussite et d’efficacité. Ce sont des êtres sensibles, doux et délicats, qui avancent à leur rythme. Ils aiment parler de films, de livres, de musique ; l’art est un espace de liberté ; certaines œuvres sont pour eux des rencontres essentielles, qui ont le pouvoir de les aider à se comprendre, à mûrir.

Il est aussi question de courage. Celui de faire son «saut dans l’existence», d’accepter les désirs enfouis, d’être sincère avec soi-même. Pour Martin, il s’agit entre autres de faire son premier film, de se lancer dans une vie de création. Une vie exaltante, mais éprouvante aussi. Comme dirait Jérôme, son ami, «avoir la gnaque tous les matins, ça ne va pas forcément de soi.»

Pour filmer ces jeunes gens, il fallait une mise en scène à leur image, élégante, épurée et sans effets appuyés, généreuse avec le spectateur, qui le laisse libre de ses émotions, libre de se laisser porter par la musicalité du film, de s’y retrouver au gré de ses propres souvenirs de jeunesse, comme dans les grands romans d’apprentissage. Ilan Klipper, Lila Pinell, Chloé Mahieu, Mathieu Lis, cinéastes

 

Réalisateur :

 

Michaël Dacheux naît en 1978 dans les Landes, qu’il quitte à dix-huit ans pour des études de cinéma à Nîmes, Montréal, puis Toulouse. Il s’installe à Paris et travaille 
notamment comme stagiaire sur différents tournages. En 2008 il réalise son premier film, Commune présence, tourné entre Paris, les Landes et le Larzac. Le film est présenté en compétition au FID à Marseille. En 2009, Sur le départ, écrit avec Christophe Pellet, gagne le concours de scénarios du festival de Brive. Tourné en 2011 dans sa ville natale, Mont-de-Marsan, le film raconte les adieux et les retrouvailles de deux jeunes musiciens pendant une douzaine d’années. Il obtient le prix du jury au festival LGBT de Paris, et est montré dans différents festivals à Nice, Bruxelles, Turin, Brive. Par ailleurs, Michaël Dacheux encadre des films d’atelier avec la Cinémathèque française, Ciclic, l’Université Paris Diderot. Il a également été membre du comité de rédaction de la revue Vertigo. L’Amour debout est son premier long métrage, lauréat du Prix Films en cours au Festival Entrevues de Belfort en 2017 et sélectionné à l’Acid à Cannes en 2018.