Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France) / Tel : 01 84 67 00 01
Téléphone
01 86 67 00 01

METRO

  • Ligne 13 - carrefour Pleyel (sortie 2 Cap Ampère) – distance de l’Ecole – 5 minutes

 

RER

  • RER D - Stade de France - puis bus 139, arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1 km)
  • RER B - La Plaine Stade de France - puis bus 139 (arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1,5 km)
  • RER C - Saint-Ouen - puis bus 139 ou 274 (distance de l’Ecole : 2 km)

 

EN VOITURE

  • Depuis l’A86, prendre la sortie 8b.
  • Depuis le périphérique, sortir à Porte de Saint-Ouen ou Porte de Clignancourt.

 

Le dernier film d’Antoni Collot, « Paul est mort » projeté dans le cadre de l’enseignement commun aux trois spécialités

Le film sera présenté et commenté par Gérard Pelé, enseignant à l’École, en présence du réalisateur Antoni Collot, également Maître de Conférences à l’Université de Lorraine.

 

La projection aura lieu à l'École le 9 octobre à 15h.

Pour y assister merci de vous inscrire par mail à l'adresse suivante : invitation@ens-louis-lumiere.fr

 

MV5BZjQ4YmM0MDUtOTBjZS00OTljLTljODYtMWM3NzNiNTRkODZmXkEyXkFqcGdeQXVyMTkxMzU4Njc@. V1 SX705 CR0,0,705,999 AL

 

Synopsis du film :

 

Le 8 août 2018, le philosophe français Paul Eichmann est mort. Il laisse derrière lui sa compagne Brune Hellman et leur fille de trois ans, Madeleine. Très vite, un jeune homme se présente à leur domicile, c’est Alexandre Muller, le fils de Paul Eichmann. Antoni Collot signe un long métrage aux abords très mystérieux, œuvre ouverte aux vents contraires et qui se refusera jusqu’au bout à fermer la porte. Disparu, le philosophe Paul Eichmann nous apparaît toutefois encore par intermittences, quelques scènes de dialogue qui, comme des étincelles de pensée, vont venir composer l’ADN du film. Drame à la base classique, Paul est mort est en fait placé sous le sceau du « réalisme modal », hypothèse logique du philosophe David Lewis qui propose que toute description de la façon dont le monde peut être est la description de la façon dont un monde est, parallèlement au nôtre. Ainsi, très vite, le film s’ouvre à ses possibilités : bien plus qu’une simple conscience de son statut de film, Paul est mort trace de multiples sillons, possibilités fictionnelles toutes valables puisque parallèles. Les êtres et les choses y gagnent alors en complexité et en puissance, comme regardés à travers un kaléidoscope. Un temps, Antoni Collot s’appuie sur son récit, un temps, il préfère s’en éloigner le plus possible, mais l’hypothèse philosophique, toujours prise au sérieux, et même lorsqu’elle semble brouiller les pistes, finit toujours par construire la clarté et l’exigence du propos. Alors, Paul est mort, construit sur un système de résonance entre les possibilités, parvient à créer sa propre constellation : d’une émotion à l’autre, et souvent les deux à la fois.