Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France) / Tel : 01 84 67 00 01
Téléphone
01 86 67 00 01

METRO

  • Ligne 13 - carrefour Pleyel (sortie 2 Cap Ampère) – distance de l’Ecole – 5 minutes

 

RER

  • RER D - Stade de France - puis bus 139, arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1 km)
  • RER B - La Plaine Stade de France - puis bus 139 (arrêts "rue Ampère" ou "Carrefour Pleyel" (distance de l’Ecole : 1,5 km)
  • RER C - Saint-Ouen - puis bus 139 ou 274 (distance de l’Ecole : 2 km)

 

EN VOITURE

  • Depuis l’A86, prendre la sortie 8b.
  • Depuis le périphérique, sortir à Porte de Saint-Ouen ou Porte de Clignancourt.

 

Parution du Cahier Louis-Lumière n° 11 : le Cinéma face aux histoires du regard

A travers la lumière, le cadre, l’optique, la couleur, les histoires du regard ont depuis toujours et par définition été intégrées aux enseignements de l’École nationale supérieure Louis-Lumière. Si bien que tous, artistes et artisans, praticiens et expérimentateurs, scientifiques, théoriciens et critiques s’accordent à reconnaître qu’il n’y a pas d’image sans pensée de l’image.

C’est pour accompagner cette idée qu’a été fondé il y a une quinzaine d’années le Cahier Louis-Lumière. Moins vitrine de l’École qu’outil de travail de ses chercheurs, avec pour vocation de réfléchir aux modes de production et de réception des images et des sons, cette revue a reflété en temps réel les évolutions décisives qui ont marqué nos professions, nos technologies, nos cadres d’analyse et nos paradigmes théoriques.

Les chercheurs qui travaillent dans une école fondée il y a près de cent ans sont bien les mieux placés pour « articuler le nouveau monde technique à l’ancien », selon une belle formule de Jean-Louis Comolli que nous faisons nôtre...

C’est pourquoi nous avons voulu faire le point sur les Visual Cultural Studies, disciplines peu connues des chercheurs français, issues des Cultural Studies et qui, passant par-dessus bord les approches esthétiques au profit d’une recherche d’interprétation socioculturelle, visent à une connaissance du cinéma comme objet culturel.

A l’heure où les écrans peuvent et doivent être touchés, où les images s’évanouissent dès leur diffusion et ne s’inscrivent plus dans aucune structure mémorielle, à l’heure où Telegram et autres applications de contrebande leur retirent leur capacité à devenir archives, comment et pourquoi ne pas miser sur les Visual Cultural Studies pour y retrouver notre chemin ?

    Sommaire
    • Avant-propos - Vincent Lowy
    • Les visual culture studies ou l’« étrange cousin » des études cinématographiques - Laurent Jullier
    • Le déni de la représentation - Dominique Chateau
    • L’invention du regard : la réception du cinéma soviétique en Francedans l’entre-deux-guerres (1924-1932) - Natalya Puchenkina
    • Un nouvel âge du kitsch ? - Pierre Beylot
    • Repenser l’image en mouvement – Vers une archéologie du cinéma numérique - Thomas Elsaesser
    • Quelles méthodes pour l’histoire du regard ? Laurent Jullier, Antonio Somaini, Guillaume Soulez
    • Appréhender la construction collective d’un regard critique. Enjeux épistémologiques autour d’une histoire du voir catholique sur le cinéma - Mélisande Leventopoulos
    • « Le clin d’oeil, c’est pas le regard ». D’un certain usage de la peinture au cinéma - Pauline Mari
    • Toucher aux limites du filmique : Images du monde visionnaire (1963) - Anne Dymek, Vincent Lowy
    • De quelques catégories dérivées de l’« oeuvre » et du « montage ». Un aller-retour entre théories des arts et pratiques des films - Gian Maria Tore
    Couverture Cahier Louis-Lumière 11

     

    Contact ENS Louis-Lumière
    Méhdi Aït-Kacimi
    Tel
    01 84 67 00 10
    01 84 67 00 11