Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France) / Tel : 01 84 67 00 01
Téléphone
01 86 67 00 01

Retour sur les tables rondes et débats : Les plateaux de tournage ont-ils un sexe ?

Ouverte au public et en présence des étudiant·e·s entrant·e·s de l'ENS Louis-Lumière cette après-midi de travail a eu lieu le 30 septembre à l'École

 

Annotation 2019-10-01 14215ss3

 

PROGRAMME

Présentation et animation de la table ronde par Réjane Hamus Vallée,
Professeure des Universités, responsable du Master pro Image et société : Documentaires et sciences sociales,
Chargée de mission Parité Femmes Hommes pour l’Université d’Evry Val d’Essonne

 

• Accueil et présentation 
Vincent Lowy, Directeur de l’ENS Louis-Lumière

• Introduction 
Danielle Sartori, Cheffe du service des études et statistiques, CNC 
Ivan Piccon, Chargé d’études à la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC, responsable des questions de parité

• Première table ronde
Être une femme sur un plateau de tournage

Nathalie Durand, Directrice de la photographie, AFC 
Mélissa Petitjean, Mixeuse
Maggie Perlado, Scripte, LSA 
Ivan Piccon
Danielle Sartori

• Deuxième table ronde
Production, écriture et dispositifs publics : en finir avec les stéréotypes de genre
 
Christelle Berthevas, Scénariste
Sandrine Brauer, Productrice (En compagnie des Lamas)
Marie Masmonteil, Productrice (Elzévir Films)

• Conclusion
Et autrefois ? Les inégalités femmes-hommes sur les plateaux de tournage au temps du cinéma muet 
Anne Bléger, Doctorante à l’Université Paris 1–Panthéon Sorbonne, historienne spécialiste des inégalités de genre dans le cinéma français des années 20

 

190917 PROGRAMME LESPLATEAUXDETOURNAGEcrop



Annoncé par la Ministre de la Culture en septembre dernier lors des premières Assises pour la parité, l’égalité et la diversité dans le cinéma, organisées par le Collectif 50/50 pour 2020, le bonus mis en place par le CNC depuis le 1er janvier 2019, permet à toutes les équipes de tournage qui comptent au moins autant de femmes que d’hommes dans leurs principaux postes d’encadrement (réalisateur·trice, directeur·trice photo, ingénieur·e du son etc.) de recevoir un bonus de 15 % sur le soutien accordé à leur film par le CNC. Depuis le début de l'année, un quart environ des films agréés par le CNC ont bénéficié de ce bonus.
L'ENS Louis-Lumière est la principale école qui forme à haut niveau aux métiers du tournage (image et son) et nous avons donc dans ce contexte une responsabilité particulière. C'est pourquoi nous avons voulu organiser une après-midi de discussion sur la place des femmes sur les plateaux de tournage. Lieu symbolique fort, fermé au profane, le plateau de tournage n'est pas seulement l'endroit où se forgent les mythes du cinéma, c'est aussi celui où se révèlent les interactions entre professionnel·le·s, parfois dans un climat de tension, parfois dans une harmonie qui dépasse les distinctions de genre. C'est aussi un lieu de pouvoir. Nous avons voulu rassembler plusieurs femmes qui travaillent au quotidien sur les plateaux (une actrice, des techniciennes du son et de l'image...) et d'autres qui les accompagnent en amont (une scénariste, des productrices...) pour poser la question du genre au cinéma, à un moment de transformation à la fois des métiers et des mentalités qui nous l'espérons, permettra un rééquilibrage durable, après un siècle de domination masculine évidente (état de fait dont témoignera pour nous une historienne du cinéma).
Cette journée marque également l'engagement de l'ENS Louis-Lumière aux côtés des professionnel·le·s qui luttent pour la reconnaissance d'une égalité salariale et d'une meilleurs valorisation de leur travail. Nous sommes par ailleurs convaincus que les écoles de cinéma doivent jouer dans ce domaine un rôle déterminant et nous entendons assumer pleinement cet engagement en sensibilisant nos étudiant·e·s sur ces questions.

Remerciements :
La Cinémathèque française