Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France) / Tel : 01 84 67 00 01
Téléphone
01 86 67 00 01

Ruptures esthétiques et narratives dans le cinéma de fiction

Date :
2020
Auteur :
Charles Chabert
Directeur(s) de mémoire :
Giusy Pisano & Bérenger Thouin
Cinéma

Sous l’angle de la rupture, le mémoire s’attache à interroger, au sens large, les modalités des formes et des procédés narratifs particuliers du cinéma. Tout d’abord dans la théorie de Christian Metz : en quoi un film de fiction présente-t-il une « énonciation » qui rompt, par sa présence sensible, avec la perception usuelle d’un monde. Par ailleurs, nous analysons la manière dont un film propose, dans la théorie de Gilles Deleuze, un procédé d’énonciation particulier par le moyen d’ « images-mouvement ». Dans une deuxième partie, nous interrogeons la question de la fiction au cinéma à travers le cinéma soviétique d’avant-garde des années 1920. Nous nous concentrons sur les exemples d’Eisenstein et de Dziga Vertov, dont les manifestes et les films se situaient en rupture radicale du modèle narratif américain, lui-même héritier du modèle « classique » grec.

--

From the angle of rupture, this written memoir attempts to question, in the broad sense, the modalities of forms and specific narrative processes of cinema. First in the theory of Christian Metz : how does a fictional film present an "enunciation" that breaks, through its sensitive presence, with the usual perception of a world. In addition, we analyze the way in which a film proposes, in Gilles Deleuze's theory, a particular process of enunciation by means of "movement images". In a second part, we examine the question of fiction in cinema through the Soviet avant-garde cinema of the 1920s. We focus on the examples of Eisenstein and Dziga Vertov, whose manifestos and films established a radical departure from the American narrative model, itself heir to the “classical” Greek model.

Ruptures esthétiques et narratives dans le cinéma de fiction