Nous localiser

Page d'accueil du site

Coordonnées de l'école
Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
La Cité du Cinéma - 20 rue Ampère
93200
Saint-Denis (France) / Tel : 01 84 67 00 01
Téléphone
01 86 67 00 01

Aaton : le cinéma réinventé

14
(
mai
2021
) :
Aaton : le cinéma réinventé

Sous la direction scientifique de Gilles Mouëllic et Giusy Pisano

 

Ce numéro 14 rassemble les contributions de scientifiques, de professionnels et d’étudiants autour du génial inventeur Jean-Pierre Beauviala et de sa société Aaton, à l’origine d’innovations techniques liées au cinéma argentique et à la vidéo analogique, acteur majeur de la transition vers les pratiques numériques.

 

Parmi les participations de Aaton à l’histoire technique du cinéma des cinquante dernières années, on citera entre beaucoup d’autres l’amélioration considérable de la maniabilité des caméras 16 mm (le fameux « chat sur l’épaule ») , la création de la caméra vidéo de poing (la Paluche), la mise au point du marquage du temps dans les caméras film, la maîtrise du 35 mm à trois perforations, ou encore l’invention de l’enregistreur sonore numérique Cantar et de la caméra Delta Penelope…

 

L’exploration du fonds d’archives déposé à la Cinémathèque française a permis de comprendre les choix techniques et les méthodes qui précèdent l’élaboration d’outils pensés par les ingénieurs de Aaton en étroite collaboration avec les professionnels : réalisateurs, directeurs de la photographie et ingénieurs du son.

 

Comment ces innovations technologiques ont permis d’explorer de nouvelles formes visuelles et narratives ? Elles sont analysées à partir de leurs spécificités techniques, mises à l’épreuve dans des exemples concrets : Entre Les Murs (Laurent Cantet, 2008), Démineurs (Kathryn Bigelow, 2008), Route/One USA (Robert Kramer, 1989), Holy Motors (Leos Carax, 2012), First Man (Damien Chazelle, 2018) et Passion (Jean-Luc Godard, 1982).

 

Enfin, les lecteurs pourront découvrir une riche iconographie avec un portfolio inédit et de de nombreux dessins qui sont autant de traces du geste de l’inventeur.

 

Les contributions à cette édition s’inscrivent dans le programme de recherche international Technès (Des techniques audiovisuelles et de leurs usages : histoire, épistémologie, esthétique – 2015-2022) et le projet ANR Beauviatech (Jean‑Pierre Beauviala et la société Aaton : des techniques audiovisuelles et de leurs usages : modalités historiques, esthétiques et pratiques- 2019-2022). Ces projets ont pour ambition de mettre la dimension technique au centre des réflexions universitaires sur le cinéma en prenant en compte l’implication sociétale de l’histoire des techniques. L’un des axes au cœur du partenariat entre Technès et Beauviatech est l’exploration du fonds d’archives de la société Aaton déposé à la Cinémathèque française, sur lequel reposent bon nombre d’études présentées dans ce numéro. Les contributions sont issues des travaux des chercheuses et chercheurs du département des arts du spectacle de l’Université Rennes 2, associés pour l’occasion à d’autres universitaires français, à des membres de l’École nationale supérieure Louis-Lumière et à des professionnels du cinéma.

 

La revue traite également de l’actualité de la recherche « image et son » avec ses rubriques « notes de lecture » et « notes de recherche ».